Les Enfants de la Grande Ile

Les courriers de Mada

Extrait d’un courrier de sœur Jeanne d’Arc MALAIMBANDY

«Les familles s’enfoncent de plus en plus dans la pauvreté.

La plupart des zébus sont volés donc plus de bête pour le travail des champs, en plus à cause des insécurités les paysans ne peuvent plus cultiver leur lopin de terre qui sont loin de leur village.

 C’est vraiment un problème majeur dans le pays.

Presque toutes les écoles de brousse sont abandonnées, aucun enseignant ne veut rester là bas. Pareillement pour le petit centre de santé de base.»

Bidonville

Extrait d’un courrier de Sœur Emerentienne VONDROZO

Grâce à votre aide et aux efforts des parents, chers Bienfaiteurs, nous pouvons assurer le fonctionnement de l’école, les salaires des enseignants en primaire et les enfants pauvres peuvent profiter d’étudier comme les autres, car leurs parents n’arrivent pas à payer les écolages.

Nous sommes très reconnaissantes de tout ce que vous faites pour les enfants Malgaches de notre Région Sud - Est qui est une Région très pauvre parmi les 22 Régions de la grande Ile.

Plusieurs enfants

Classe de maternelle

L’express de Madagascar du 22/03/17 :

Les lacunes du système de l’éducation à Madagascar ont été mises à nu par l’enquête réalisée sur les indicateurs de la prestation de services (IPS).

Cette étude révèle l’incompétence de plusieurs de nos enseignants :  voici un exemple relevé  parmi tant d’autres :

« près de 20 % des enseignants n’ont pas réussi à effectuer une soustraction de nombres à 2 chiffres et 55 % n’ont pas réussi non plus à additionner des nombres décimaux »

Il est aussi précisé que les enseignants sont aussi des abonnés de l’absentéisme.

classe ecole privee dans un village de brousse

Ecole privée

Ecole publique 1

Ecole publique (Enseignants FRAM)

Extrait d’un courrier de Sr Sabine – responsable du dispensaire de NOSY VARIKA

Au mois de novembre, il y a eu une épidémie de paludisme et la grippe dans un village, grâce à notre collaboration avec l’hôpital on a pu maitriser ces maladies en 15 jours. Jusqu’à maintenant il y a encore quelques cas sporadiques qui viennent au dispensaire. J’ai utilisé beaucoup de quinine, de l’amoxycilline, de l’expectoral et encore d’autres médicaments que vous m’avez envoyé pour sauver les gens. J’ai eu 312 malades au cours du mois de novembre.

Dispensaire de malaimbandy2

Dispensaire de malaimbandy

Dispensaire d ambatomanjaka 3

Extrait d’un courrier de Sr Sabine – responsable du dispensaire de NOSY VARIKA

Ce sont les enfants que le dispensaire de NOSY VARIKA prend en charge, non seulement du lait mais aussi des traitements.

Avec eux, je vous remercie beaucoup de votre aide et soutien que vous m’avez apportés. Grâce à votre aide, j’ai pu sauver beaucoup d’enfants

Avec toute mon affection fraternelle.

Bebe marias kaela

Le bébé Marias Kaela est née le 20 juin 2017, c’est la grand-mère qui l’a amené au dispensaire. Elle habite à 2 H et demi de marche d’ici.

C’est un orphelin, sa maman est décédée à sa naissance. Je trouve que sa grand-mère s’occupe bien de lui.

Bebe kenny 1

Kenny est née le 2 juillet 2017.sa mère est décédée à la naissance. Accompagnée par les gens de son village la grand-mère l’a amenée au dispensaire le 10 juillet après 5 heures de marche. Elle s’occupe bien de son bébé, elle a beaucoup de courage.

Bebe jean claudio

Jean Claudio est né le 4 février 2017. Amené par sa mère au dispensaire le 12 juillet. Elle habite à 3 heures de marche d’ici. Cette Jeune fille était enceinte à l’école et le garçon l’a laissé seule. Elle mérite d’être aidée, je lui conseille de bien garder l’enfant avec notre aide.

Bebe elinot et elinah 3

Elinot et Elinah ont été amenés par leur mère le 12 juillet, j’ai trouvé que ces enfants sont malnutris.

J’ai donné un traitement et du lait. Elle habite à 1 H de marche d’ici. Je constate que les enfants grossissent un peu, j’assure le suivi tous les 15 jours.

Bebe jorisse et arisse 1

Jorisse et Arisse sont de jumeaux que j’ai pris en charge depuis le mois d’avril. Ils ont 6 mois, je leur donne un traitement quand ils sont malades. La maman habite à 2 H de marche d’ici. Je l’encourage à bien s’occuper de ses enfants à chaque rencontre